.: Cafés littéraires April-June 2018 :.

Home > Culture > Past events > Cafés littéraires April-June 2018

publication : Sunday 3 June 2018

Cafés littéraires April-June 2018

Join us once a month to talk about modern French literature over a glass of wine/juice.

Please note that you must book in advance at the Language Office.

Venue: Alliance Française de Glasgow - 3 Park Circus - G3 6AX - Glasgow

Fees: £15 (novel included in the price). If you already have a copy of the book, the cost to attend this event is £13 per person.


Wednesday 25th April, 2-3.30pm

La femme au colt 45, Marie Redonnet (2016)

L’Azirie est tombé sous le joug d’une dictature. Lora Sander décide de fuir le pays. Sa vie de comédienne est devenue impossible. Elle prend le chemin de l’exil et rejoint l’Etat limitrophe de Santarie, munie de son colt 45.
Après plusieurs années de silence, Marie Redonnet nous offre - avec La Femme au colt 45 - le destin d’une femme qui a choisi de rester libre.


Wednesday 23rd May, 2-3.30pm

Dans le cadre du 50ème anniversaire des événements de Mai 68 :

L’établi, Robert Linhart (1981)

L’Établi, ce titre désigne d’abord les quelques centaines de militants intellectuels qui, à partir de 1967, s’embauchaient, “ s’établissaient ” dans les usines ou les docks. Celui qui parle, ici a passé une année, comme O S. 2, dans l’usine Citroën de la porte de Choisy. Il raconte la chaîne, les méthodes de surveillance et de répression, il raconte aussi la résistance et la grève. Il raconte ce que c’est, pour un Français ou un immigré, d’être ouvrier dans une grande entreprise parisienne.
Mais L’Établi, c’est aussi la table de travail bricolée où un vieil ouvrier retouche les portières irrégulières ou bosselées avant qu’elles passent au montage.
Ce double sens reflète le thème du livre, le rapport que les hommes entretiennent entre eux par l’intermédiaire des objets: ce que Marx appelait les rapports de production.

This Café Littéraire is part of our celebrations around ’mai 68


Friday 15th June, 12.30-2pm

Nil rouge, Gérard Oberlé (2000)

Claude Chassignet aime à penser qu’il a pour ancêtre improbable le poète baroque du XVIe siècle, Jean-Baptiste Chassignet. Épicurien et bibliophile érudit, il peut disserter à l’infini sur les vertus gustatives du porc, et sa passion pour les grands crus n’a d’égale que sa fringale sexuelle. Bref, Chassignet aime la vie. Il la dévore à pleines dents avec une frénésie que l’âge n’a pas atténuée.
Sa sensualité exarcerbée s’épanouit surtout en Égypte où les corps sonnent au diapason de son cœur. La disparition, dans ce pays, de son ami le pianiste Denis Versenna va le conduire à mener une enquête riche en péripéties dans les lieux peu fréquentés par les touristes...

Share |